Le Sénégal et la Chine développent leurs relations bilatérales

Le Sénégal et la Chine ont récemment conclu d’importants accords bilatéraux visant à renforcer leurs liens économiques à plusieurs niveaux. Une visite officielle initiée par le président sénégalais Macky Sall qui a reçu son homologue chinois Xi Jinping.

Le président chinois reçu en grande pompe

Le Sénégal a bien saisi l’importance de tisser des relations diplomatiques, politiques et économiques de haut niveau avec la Chine, qui est sans conteste l’une des plus grandes économies mondiales actuelles dotée par ailleurs du plus fort potentiel de croissance pour les années à venir. La plupart des grandes artères de Dakar étaient floquées des couleurs des drapeaux des deux pays, signe de l’aspect des plus officiels d’une telle visite.

Le président chinois entamait au Sénégal une série de déplacements dans d’autres pays d’Afrique tels que l’Afrique du Sud et le Rwanda. Mais c’est bien au Sénégal qu’une première salve de contrats commerciaux a été conclue. Au total, plus d’une dizaine d’accords économiques d’envergure ont été paraphés par les dirigeants des deux nations dans des domaines aussi variés que l’industrie, l’aviation civile, la justice et la coopération économique et technique.

Cela faisait plus de dix années maintenant que des accords commerciaux de cette envergure n’avaient pas ératifiés entre les deux pays. Lors d’un point presse effectué simultanément par les deux chefs d’état, Macky Sall a qualifié la Chine comme étant «une des grandes économies de l’ère moderne, un peuple dont le parcours est un message d’espoir, qui démontre que le sous-développement n’est pas une fatalité et que la bataille pour le progrès se gagne d’abord par un esprit combatif».

Macky Sall et Xi Jinping

La Chine, partenaire n°2 du Sénégal

Avec une croissance économique qui dépassait la barre des 7% en 2017, le Sénégal est l’un des pôles économiques les plus importants d’Afrique. Il faut dire que le travail entrepris en 2014 a porté ses fruits car après des décennies de croissance atone, la bonne santé économique du pays est bel et bien palpable. Le pays peut d’ailleurs se vanter d’être sur la deuxième place du podium des économies de l’Afrique de l’ouest francophone.

Dans ce contexte, les relations avec la Chine sont on ne peut plus cruciales. A ce jour, la superpuissance asiatique est le partenaire commercial numéro 2 du Sénégal, juste derrière la France. En 2016, le volume total des échanges s’est élevé à deux milliards de dollars en incluant nombre de projets de mise sur pied d’infrastructures, permettant au Sénégal de moderniser tout son appareil économique.

Côté exportations, le Sénégal a expédié pour près de 120 millions d’euros de marchandises vers la Chine en 2017, principalement des minerais tels que le zircon et le titane. Très consommée en Chine, l’arachide produite au Sénégal a pesé pour près de 70 millions d’euros dans les ventes totales du pays africain l’an passé contre 35 millions d’euros en 2016.

Autre signe de l’excellent niveau des relations bilatérales : la Chine est le deuxième fournisseur du Sénégal, là encore juste après la France. Les importations de Chine sont ainsi passées de 350 millions d’euros en 2013 à 560 millions d’euros en 2017. Un tel bond du niveau des importations est à rapprocher du fait que les deux nations intensifient leur collaboration en matière de construction d’infrastructures. Car depuis quelques années, les entreprises chinoises en charge de réaliser les grands chantiers d’État du Sénégal sont de plus en plus nombreuses. Des stades, des routes, des autoroutes, des hôpitaux ont notamment été construites par la Chine dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *